top of page
  • Photo du rédacteurCORAIBES BLOG

Le Bernard l'hermite sous le feu des projecteurs

Jean Yves Collet est auteur et réalisateur de près de 40 films et documentaires animaliers ou engagés pour l'environnement. Il prépare en Guadeloupe pour France 5 un nouveau 52 minutes sur la vie méconnue du Bernard l'Hermite terrestre. Et c'est sur le terrain, dans une crique sauvage de Grande Terre que nous l'avons rencontré.

Jean Yves Collet, documentaires animaliers, carnets sonores de Guadeloupe, Bernard l’Hermite, Une Incroyable Épopée sur la Terre Ferme, Bernard l'Hermite, banque d'image Bernard l'Hermite, magazine préservation biodiversité, Guadeloupe, reproduction du Bernard l'Hermite
Jean Yves Collet est réalisateur de près de 40 documentaires animaliers.

Coraïbes : Comment est née l’idée de ce film animalier sur le Bernard l’Hermite ?

Jean Yves Collet : Lors de mon dernier séjour en Guadeloupe pour le documentaire Carnets sonores de Guadeloupe, j'ai découvert cet animal surprenant à la Désirade. J'ai rencontré des enfants qui le capturaient et le transformaient en appât pour la pêche, mais les gens rencontrés en savaient peu sur cette espèce pourtant très commune. J'ai alors approfondi mes recherches et découvert que ce petit crustacé avait été peu étudié et qu'aucun réalisateur ne s'était jamais penché sur le sujet. Dans la bibliographie scientifique, je n'ai trouvé qu’une étude assez complète faite à Curaçao en 1972, et les recherches ultérieures effectuées dans la Caraïbe étaient centrées uniquement sur son changement de coquille. J'ai donc décidé de me pencher sérieusement sur le sujet en revenant en Guadeloupe pour mieux comprendre son mode de vie et notamment sa reproduction.

Jean Yves Collet, documentaires animaliers, carnets sonores de Guadeloupe, Bernard l’Hermite, Une Incroyable Épopée sur la Terre Ferme, Bernard l'Hermite, banque d'image Bernard l'Hermite, magazine préservation biodiversité, Guadeloupe, reproduction du Bernard l'Hermite
C'est sur les plateaux calcaires de Guadeloupe que les Bernard l'Hermite se regroupent pour leur reproduction annuelle/

Coraïbes : Cette reproduction, justement, n’a jamais été filmée jusqu’à présent. Qu’en savez-vous précisément ?

Jean Yves Collet : : Seuls des amateurs ont tourné quelques images au hasard d’une rencontre. Elle se déroule aux alentours de la pleine lune de septembre et débute plusieurs semaines en amont par de grands rassemblements de Bernard l'Hermite. Depuis mon arrivée, début août, j'arpente donc la Guadeloupe à la recherche d'informations sur les sites de reproduction connus. Mes pérégrinations m'ont mené aux quatre coins de la Grande-Terre car le Bernard l'Hermite affectionne les plateaux calcaires proches de la mer. Je suis également retourné à la Désirade où des observations de milliers de ces petits crustacés m'ont été signalées. Finalement c'est sur le nord de la Grande-Terre que j'ai choisi d'installer mes caméras pour assister à cette phase de reproduction. Concrètement, les accouplements se déroulent fin juin-début juillet et les Bernard l'Hermite se dirigent au fil des semaines vers le bord de mer. A quelques jours de la pleine lune de septembre, on peut alors les observer en masse sur certaines criques. D'ici quelques jours, je l'espère, les femelles vont s'approcher du rivage pour expulser dans l'océan leurs milliers d'œufs qu'elles conservent précieusement sous leur coquille. L'eau salée provoquera alors leur éclosion et les œufs deviendront des larves pélagiques. Près de 2 mois plus tard, les larves chercheront sous l'eau leur première coquille, d'environ 2 mm, puis remonteront vers la plage pour s'enterrer. Là, ces tout jeunes Bernard l'Hermite réaliseront leur première mue.

Jean Yves Collet, documentaires animaliers, carnets sonores de Guadeloupe, Bernard l’Hermite, Une Incroyable Épopée sur la Terre Ferme, Bernard l'Hermite, banque d'image Bernard l'Hermite, magazine préservation biodiversité, Guadeloupe, reproduction du Bernard l'Hermite
L'heure du grand rassemblement annuel a sonné pour ces crustacés terrestres. Mais c'est dans l'eau de mer que les femelles déposent leurs œufs. Une étape cruciale qui déclenchera l'éclosion de ces derniers.

Coraïbes : Une fois la reproduction effectuée, que deviennent les Bernard l’Hermite adultes ?

Jean Yves Collet : Ils se divisent en deux groupes. Le premier va rester en bord de mer proches des rochers et falaises. Le second, au contraire, est capable de parcourir près de 10 km vers l'intérieur des terres où il passera alors la majeure partie de l'année. C'est là que l'on trouvera les plus gros spécimens car ils bénéficient dans les campagnes d'une meilleure alimentation grâce aux fruits qu'ils peuvent trouver à terre. Ce qui m'a surpris chez cette espèce est aussi leur durée de vie. Certains Bernard l'Hermite peuvent atteindre les 40 ans ! Autant dire qu'entre leur âge de maturité, aux alentours de 2 ans et leur mort, les phénomènes de déplacements massifs et de reproduction seront nombreux.

Jean Yves Collet, documentaires animaliers, carnets sonores de Guadeloupe, Bernard l’Hermite, Une Incroyable Épopée sur la Terre Ferme, Bernard l'Hermite, banque d'image Bernard l'Hermite, magazine préservation biodiversité, Guadeloupe, reproduction du Bernard l'Hermite
Les Bernard l'Hermite peuvent vivre près de 40 ans.

Coraïbes : Cette année, vous êtes en phase de repérage, comment se déroulera le tournage de votre documentaire ?

Jean Yves Collet : Je reviendrai avec mon équipe en mars-avril pour filmer les Bernard l'Hermite en saison sèche puis, en juillet-août pour capturer les images de la reproduction. Pour cette phase inédite, je prépare et teste d'ores et déjà du matériel spécifique adapté au tournage. Il me faut en effet trouver des solutions pour filmer les Bernard l'Hermite de nuit, sur un terrain escarpé se terminant dans la mer. Le tout, en respectant une certaine distance pour éviter le dérangement de toutes ces femelles qui accompliront cette nuit-là un long périple jusqu'à l'océan.

« Bernard l’Hermite, Une Incroyable Épopée sur la Terre Ferme » est produit pour France 5 par Flair Production (Paris) et Vitamine C (Guadeloupe). Diffusion prévue début 2024.

Jean Yves Collet, un parcours multiple au plus proche de la nature

Jean Yves Collet débute en tant que vétérinaire et sa thèse sur les maladies des orangs-outans lui permet de découvrir l'univers fascinant de ces grands singes si proches des hommes. Puis, par les hasards de la vie, il rencontre les réalisateurs Jacques Perrin et Gérard Vienne qui préparent un long métrage sur les orangs-outans et recherchent un homme de terrain, fin connaisseur de l'espèce. Le voilà propulsé en tant que conseiller scientifique et assistant réalisateur au cœur de Bornéo puis dans plus de 10 pays tropicaux sur un tournage de près de 3 ans qui donnera un premier film marquant, le Peuple Singe. Après quelques années à conjuguer son métier de vétérinaire et la réalisation de films animaliers, Jean Yves Collet se consacre exclusivement aux documentaires. Avec deux thèmes de prédilection. D'une part, la vie animale méconnue qu'il cherche à mettre en lumière et, d'autre part, les pressions humaines sur l'environnement. Car vivant au plus près des animaux et de la nature, Jean Yves Collet a très tôt observé les impacts de nos activités sur les lieux de vie de ses petits et grands protégés. Ses films sur l'environnement sont alors autant de signaux d'alerte sur nos modes de vie et la nécessaire transformation de nos sociétés pour préserver autant que possible les espaces naturels et leurs habitants.

Filmographie

L’Incroyable Aventure du Gorille Mabéké (2001)

Cousin Bonobo (2003)

Les Secrets de la Jungle d’Amérique (2004)

Guerre et paix dans le potager (2007)

Abysses, les alliances des profondeurs (2014)

Méditerranée 2100, vers une acidification record ? (2013)

Le petit peuple des champs (2018)

Aélia la souris des moissons (2020)

Retrouvez ici, l’intégralité de la filmographie de Jean-Yves Collet

Le Bernard l’Hermite, un animal surprenant

Jean Yves Collet, documentaires animaliers, carnets sonores de Guadeloupe, Bernard l’Hermite, Une Incroyable Épopée sur la Terre Ferme, Bernard l'Hermite, banque d'image Bernard l'Hermite, magazine préservation biodiversité, Guadeloupe, reproduction du Bernard l'Hermite
Le Bernard l'Hermite est un excellent grimpeur et monte parfois haut dans les arbres.

Ce petit crustacé terrestre est très présent dans toute la Caraïbe. Il vit aussi bien sur le littoral que dans les campagnes et est un excellent grimpeur. On peut le retrouver ainsi bien perché en haut des arbres qu'au sommet des falaises qu'il escalade avec une certaine dextérité. Si sa coquille le lui permet ! Car il en change souvent, mais ne trouve pas toujours chaussure à son pied. En effet, au fur et à mesure de sa croissance, il doit changer de coquille et une véritable compétition s'installe alors entre les Bernard l'Hermite. Ils se regroupent sur une plage à la recherche d'une coquille vide et, quand ils ont trouvé la perle rare, ils se mesurent entre eux. Ils se mettent ensuite en file, du plus petit au plus grand. Ce dernier entre alors dans une coquille plus vaste et chacun se précipite sur la coquille vide devant lui. Mais comme chez les hommes, il y a des tricheurs et l'ordre n'est pas toujours respecté. S'ensuivent parfois des bagarres spectaculaires avec des roulés boulés dans le sable où tous les coups sont permis ! Car l'enjeu est de taille. Sans coquille, l'abdomen dénudé et sous le soleil tropical, la survie du Bernard l'Hermite est vite compromise.


bottom of page