top of page
  • Photo du rédacteurCORAIBES BLOG

Australie : 40 scientifiques au chevet des coraux

La Grande Barrière de Corail subit son cinquième blanchissement massif depuis 2016 et les scientifiques de AIMS* mènent des recherches intensives pour comprendre l'impact du changement climatique et identifier des solutions pour protéger le récif.

La Grande Barrière de Corail connaît son cinquième événement de blanchissement massif depuis 2016, un phénomène alarmant qui met en évidence l'impact dévastateur du changement climatique sur cet écosystème fragile. Des équipes de scientifiques de l'Institut australien des sciences marines (AIMS) sont mobilisées sur le terrain pour mener des recherches intensives et comprendre les mécanismes de résistance des coraux face à la hausse des températures.


Blanchissement massif, Grande Barrière de Corail, Changement climatique, Stress thermique, Résilience des coraux, Adaptation des coraux, Intelligence artificielle, Restauration des récifs, Génétique des coraux, Tolérance à la chaleur, Surveillance des récifs, Relevés aériens, Seuils de blanchissement, Programme de surveillance à long terme (LTMP), Enquêtes EcoRRAP, ReefCloud, Reproduction des coraux, Propagation des coraux
Un scientifique de AIMS entreprenant des recherches sur le blanchissement des coraux à Russell Island le 22 février 2024. Photo : Véronique Mocellin

Des enquêtes sous-marines et aériennes pour une évaluation complète

Les scientifiques combinent des suivis sous-marins et des relevés aériens pour obtenir une image complète de l'étendue et de la gravité du blanchissement. Les observations sous-marines permettent de documenter l'état des colonies coralliennes et d'identifier les espèces les plus résistantes au stress thermique. Les relevés aériens, quant à eux, offrent une vue d'ensemble à grande échelle du blanchissement, permettant de comparer les événements d'une année à l'autre.

La directrice du programme de recherche sur le rétablissement, l'adaptation et la restauration de l'AIMS, le Dr Line Bay, a déclaré que près de 40 scientifiques de l'AIMS travaillant dans plusieurs équipes menaient des enquêtes et des recherches ciblées sur plus de 40 récifs.

"Nous travaillons sur toute la gamme du stress thermique, du détroit de Torres et de l'île Lizard au nord jusqu'à la région de Cairns-Townsville et dans le sud du récif à travers le groupe Swains, Capricorn Bunkers et Keppel Island", a-t-elle déclaré. « Cette approche globale du blanchissement des coraux contribuera à accélérer l’acquisition des connaissances nécessaires à une gestion plus efficace des récifs dans un monde qui se réchauffe. »


Blanchissement massif, Grande Barrière de Corail, Changement climatique, Stress thermique, Résilience des coraux, Adaptation des coraux, Intelligence artificielle, Restauration des récifs, Génétique des coraux, Tolérance à la chaleur, Surveillance des récifs, Relevés aériens, Seuils de blanchissement, Programme de surveillance à long terme (LTMP), Enquêtes EcoRRAP, ReefCloud, Reproduction des coraux, Propagation des coraux
Des suivis sous-marins sont organisés depuis le début de l’épisode de blanchissement corallien pour avoir une vision globale. 2024. Photo : Grace Frank.

L'intelligence artificielle au service de la recherche

AIMS met à profit les technologies d'intelligence artificielle (IA) pour analyser les images haute résolution des récifs blanchis. L'IA permet de catégoriser le niveau de gravité du blanchissement avec une précision et une rapidité accrues, fournissant des informations précieuses aux scientifiques pour mieux comprendre l'impact du phénomène.

"L'IA réduira considérablement le temps nécessaire à nos scientifiques coralliens pour analyser les données des images, nous donnant une compréhension claire et rapide de la gravité du blanchissement à travers le récif, un processus qui peut souvent prendre des semaines, voire des mois lorsqu'il est effectué manuellement", se félicite Mathew Wyatt, scientifique principal des données de l'AIMS.


Identifier les coraux résistants pour la restauration

Une partie des recherches vise à identifier les coraux naturellement résistants à la chaleur. Ces coraux, porteurs d'une adaptation génétique précieuse, pourraient être utilisés dans des programmes de restauration pour renforcer la résilience des récifs face au changement climatique. Les scientifiques étudient la génétique de ces coraux résistants et évaluent leur capacité à se reproduire et à transmettre leur tolérance à la chaleur à leurs descendants.

Le biologiste des récifs coralliens, le Dr Neal Cantin, a déclaré qu'historiquement, les données sur le blanchissement des coraux étaient collectées une fois que l'accumulation de stress thermique avait atteint son maximum et que les réactions de blanchissement des colonies de coraux avaient eu lieu.

"Il y a moins d'informations sur les premières phases menant au blanchissement des coraux sur toute la longueur de la Grande Barrière de Corail", a-t-il déclaré. « Nous collectons des données pour répondre à des questions telles que : quels coraux au sein de la communauté récifale sont les plus sensibles à la chaleur ? Cette sensibilité évolue-t-elle avec le temps ? Les coraux s’adaptent-ils aux canicules marines ? Et quels coraux récupèrent le plus rapidement ?".


Blanchissement massif, Grande Barrière de Corail, Changement climatique, Stress thermique, Résilience des coraux, Adaptation des coraux, Intelligence artificielle, Restauration des récifs, Génétique des coraux, Tolérance à la chaleur, Surveillance des récifs, Relevés aériens, Seuils de blanchissement, Programme de surveillance à long terme (LTMP), Enquêtes EcoRRAP, ReefCloud, Reproduction des coraux, Propagation des coraux
Des coraux ont été identifiés à Russell Island le 22 février 2024 pour suivre leur évolution durant le blanchissement. Photo : Véronique Mocellin.

Aider la grande barrière à s'adapter

Le blanchissement massif de 2024 est un nouveau coup dur pour la Grande Barrière de Corail, déjà fragilisée par des décennies de pressions anthropiques. Les recherches menées par l'AIMS sont cruciales pour comprendre les mécanismes de résistance des coraux et identifier des solutions pour protéger cet écosystème unique.

L’objectif des scientifique est de propager et de déployer en masse des coraux résistants au blanchiment afin d’optimiser les activités de restauration et d’adaptation des récifs afin d’aider le récif à mieux résister au réchauffement des températures des océans à l’avenir.


*AIMS : Australian Institute of Marine Science



 

Commentaires


bottom of page