top of page
  • Photo du rédacteurCORAIBES BLOG

Des rencontres surprenantes

Les fonds marins de la Guadeloupe réservent parfois de belles surprises… Avec palmes, masques et tuba, partez à la rencontre de la faune sous-marine locale aux quatre coins de l’île !




La randonnée palmée ou snorkeling est une activité simple et ouverte à tous pendant les vacances. Elle permet d’observer dans les lagons comme sur les barrières coralliennes une faune sous-marine colorée. Si de nombreux sites sont désormais dégradés en raison du réchauffement climatique, il reste quelques beaux spots où s’immerger dans moins de 3 mètres d’eau. Une fois sous l’eau, il vous faudra faire preuve d’un peu de patience car les poissons se cachent bien souvent sous les coraux et s’échappent vite si votre approche est trop rapide… ou trop bruyante ! A vous de nager en douceur, de prendre le temps d’observer à distance et de vous rapprocher sans précipitation !


A vous de nager en douceur, de prendre le temps d’observer à distance et de vous rapprocher sans précipitation !

Aux Saintes, L’ilet Cabrit



Le long de l’ilet, en bordure de la plage, s’offre à vous une randonnée dans des eaux à la fois paisibles et particulièrement claires. Ici, coraux et bancs de poissons se mêlent dans moins de 3 mètres d’eau, pour le plus grand plaisir des yeux. Coulirous, gorettes, poissons trompette ont élu domicile ici… au milieu de nombreuses étoiles de mer ! Attention, ces dernières ne doivent jamais être sorties de l’eau, comme tout animal marin, elles meurent en quelques minutes hors de leur milieu naturel.


Le Grand cul-de-sac Marin



La plus grande barrière de corail des Antilles est ici et elle offre de jolis sites de randonnée palmée pour les amateurs. On y croise souvent des raies posées sur les fonds sableux, des murènes et de magnifiques coraux corne d’élan (Acropora palmata) et corne de cerf (Acropora cervicornis) ! Ces deux espèces, communes par le passé en Guadeloupe, ont disparu aujourd’hui à plus de 85%. Les observer est donc un privilège qu’il faut savoir savourer.

bottom of page