top of page
  • Photo du rédacteurCORAIBES BLOG

Une nuit mouvementée

Après une nuit un peu chaude, nous voilà repartis pour la suite de notre tournée des spots de randonnée palmée de la Martinique. Aujourd’hui, escale aux Anses d’Arlets.


Et oui, la nuit fut mouvementée. Vers 3 heures, le bateau fait un bruit anormal comme s’il talonnait. En moins de 2 secondes, nous sommes debout, l’esprit encore embrumé. Bonne nouvelle, nous ne sommes pas échoués. Mauvaise nouvelle, l’ancre a dérapé et nous avons reculé d’au moins 300 mètres. Les deux voiliers avec qui nous étions mouillés sont bien loin devant nous et les falaises du cap Enragé toutes proches. Nous rallumons les moteurs, remontons l’ancre et partons chercher un mouillage plus serein au fond de la baie. Difficile de se rendormir après ce petit coup de stress ! Du coup, nous enclenchons l’application « Anchor » qui localise notre point GPS et sonne si nous décrochons à nouveau. La fin de la nuit sera heureusement plus tranquille.


La Pointe du Bout, une jolie destination mais peu propice à la randonnée palmée.


Au petit matin, nous voilà traversant la baie de Fort-de-France, direction la Pointe du Bout. Le site ne présente pas grand intérêt au niveau de notre reportage même si le site est magnifique. Nous continuons donc jusqu’à l’ilet à Ramiers. L’endroit est magique, le snorkeling y semble possible, mais l’accès à cet ilet est réservé à des plaisanciers. Impensable d’y venir à la nage ou même en kayak avec les alizés qui poussent vers le large.


A la recherche des tortues marines


Nous poursuivons alors sur les deux anses plus au sud réputées pour être un haut lieu d’alimentation des tortues marines, Anse Noire et Anse Dufour et ancrons le bateau dans un site de carte postale. Criques aux eaux turquoise, plages peuplées de cocotiers et petits restaurants, quelques barques de pêcheurs et de nombreux randonneurs palmés le long des pointes. Sous l’eau, les deux sites tiennent leurs promesses, les tortues sont bien là et les fonds offrent une très belle architecture sous-marine !



En fin de journée, destination la grande anse d'Arlet, une immense baie entourée du cap Salomon au nord et de la Pointe Lézarde au sud. Nous prenons une bouée de mouillage à deux pas du sentier sous-marin que nous irons découvrir demain et profitons d’un petit restaurant à terre. En se dépêchant car le couvre-feu est ici à 21 h !

M.G


La grande anse d'Arlet entre le cap Salomon et le cap Lézarde.


bottom of page