top of page
  • Photo du rédacteurCORAIBES BLOG

4 plongées en 1 jour

Second jour de notre périple martiniquais avec trois sites de randonnée palmée au programme. Maman Dlo, l’épave de l’anse Turin et l’anse Céron. Cerise sur le gâteau, les conditions météo étaient favorables et nous avons poussé jusqu’à l’Anse Couleuvre.

Autant nous connaissons sur le bout des doigts les sites de Guadeloupe, autant ceux de Martinique nous sont étrangers. Et en cette première journée de reportage, j’avoue avoir été impressionnée ! La montagne Pelée en toile de fond, un ciel presque bleu malgré les brumes de sable et des eaux cristallines nous accueillent. Quant aux fonds marins, ils se révèlent plus riches et colorés qu’en Guadeloupe. Non seulement ils offrent de belles architectures mêlant roches volcaniques, sables noirs ou gris, mais aussi des massifs coralliens en meilleure état de santé que sur l’ile sœur. Il est vrai que cette côte nord-ouest de la Martinique est peu peuplée avec de faibles rejets urbains. Les écosystèmes marins y sont donc préservés.

Maman Dlo, les yeux de la mer



À 30 mètres de la plage de Saint-Pierre, Laurent Valère, un artiste martiniquais un peu fou a immergé d’immenses sculptures pour rendre hommage à la mer. Dans moins de 10 mètres de fond, nous découvrons un visage dressé en direction de la montagne Pelée et, quelques mètres plus loin, la queue de cette sirène de plus de 20 tonnes. Depuis sa mise en eau, cette sculpture a largement été colonisée par les coraux, éponges et bien sûr par d’innombrables poissons. Un spectacle fascinant !


Les épaves de l’Anse Turin

La légende raconte que les bateaux échoués sur ces fonds sableux à une petite centaine de mètres de la côte auraient été coulés par l’éruption de la Montagne Pelée en 1904. Aujourd’hui, ils offrent un labyrinthe d’épaves peuplées d’une vie marine impressionnante. Les tortues y ont élu domicile tout comme les bancs de gorettes, de poissons-trompettes, les éponges vases et les anémones. Tellement beau que nous avons décidé d’y retourner demain pour une plongée en bouteilles cette fois-ci !


L’anse Céron, plongeon dans les canyons au pied des falaises

Au pied d’une immense falaise et de montagnes d’un vert luxuriant, ce site est également de toute beauté. En son centre, un dédale de canyons dans moins de 6 mètres d’eau, des coraux abondants, des poissons de toutes tailles. Un régal pour les yeux qui nous gardera dans l’eau près de 2 heures à arpenter les failles, crevasses et arches sous-marines !


L’Anse Couleuvre, couleurs et éponges immenses

Encore une magnifique plage de sable noir ourlée d’une cocoteraie immense. Un plateau de 3 à 4 mètres d’eau habité d’énormes éponges rouge orangé et d’un champ de gorgones qui se balancent au rythme des mouvements d’eau. Un site inaccessible par houle de nord, mais la météo ayant décidé d’être avec nous, nous avons pu le découvrir et l’immortaliser.


Demain, destination Le Carbet pour d'autres aventures sous-marines !

M.G


Comments


bottom of page